Les correcteurs d’orthographe : compagnons de rédacteurs

Il nous est tous arrivé de relever des erreurs d’orthographe ou de ponctuation en lisant un article à forte valeur ajoutée. De même, il nous arrive fatalement d’en faire malgré l’effort d’une seconde lecture concentrée. Personnellement, cela m’est déjà arrivé. Et je sais que cela m’arrivera encore ! Le recours à un correcteur orthographe s’impose.

Qu’est-ce qu’un correcteur d’orthographe efficace ?

Il existe des correcteur mais sont-ils tous efficace pour rédiger correctement? 

Un correcteur est un logiciel qui crawle notre texte, compare son contenu avec son énorme base de données digitalisées, fait une comparaison et suggère des corrections. Il va sans dire que la réussite totale n’est pas au rendez-vous. C’est toujours le cas quand il s’agit de modéliser mathématiquement un mode de réflexion ou de comportement humain.

Toutefois, les correcteurs d’orthographe proposés sur le marché sont de plus en plus puissants et étoffés. Ils permettent de relever les erreurs de grammaire, conjugaison, liaison, ponctuation, orthographe et de style.

L’offre en matière de correcteurs d’orthographe

Les rédacteurs ont l’embarra du choix quand il s’agit de choisir un correcteur ortographe, je veux dire choisir un correcteur orthographe (la coquille m’a été signalée par mon application de correction d’orthographe intégrée). Vous trouverez des correcteurs on-line gratuits, payants ou présentant les deux formules. Il s’agit de saisir ou de coller le texte à corriger et de lancer la correction automatique. Chaque correcteur orthographe présente des points forts et des faiblesses en comparaison avec ses concurrents.

Bon patron : le choix le plus judicieux? 

Bon patron (qui s’autoproclame un dénicheur-comparateur) présente une version gratuite avec des insertions publicitaires et une limitation de la longueur du texte à 500 mots en parallèle avec une version payante. Le dispositif payant est plus confortable d’utilisation, supporte des articles plus longs et agrémente les erreurs relevées de commentaires plus complets.

Bon patron jouit d’une bonne réputation auprès des auteurs malgré quelques défaillances. Ses infobulles, ses propositions de correction et ses explications sont appréciées.

De plus, Bon patron propose une fonctionnalité Dictionnaire et des synonymes de mots pour enjoliver votre texte.

Scribens : un peu moins connu comme correcteur mais utilisé par les rédactions

Scribens est un concurrent qui sort du lot. Très apprécié pour sa capacité à détecter les fautes de grammaire (liaison et accords), cet outil de correction offre tout un éventail de services en mode payant : densité des mots, proposition de synonymes, phrases longues, expression familière, etc. La version gratuite connaît un succès auprès des rédacteurs web malgré l’effort de découpage du texte à faire et les erreurs de ponctuation non relevées.

Antidote : le choix du roi

Ce logiciel linguistique payant est d’origine canadienne, il est réputé pour la pluralité de ses composants :

  • Correction avancée : grammaire, conjugaison, orthographe, typographie et style ;
  • Dictionnaire : définition, synonyme, antonyme et étymologie des mots ;
  • Guide linguistique : règles décrites et illustrées avec des exemples.
  • Antidote s’intègre aux logiciels de traitement de texte habituel et permet de corriger automatiquement la rédaction de mails, de notes et de textes.

Les lapsus, coquilles, erreurs de saisie et autres oublis d’accord ou de liaison dus à la fatigue sont un souci permanent. Tout rédacteur qui pêche par un excès de confiance est amené à en payer le prix.

Le recours aux correcteurs d’orthographe est quasi nécessaire. L’idéal pour un rédacteur professionnel soucieux est d’utiliser deux correcteurs orthographe complémentaires (grammaire et ponctuation à titre d’exemple).

N’oubliez pas que le cerveau humain reste le meilleur arbitre en cas de doute. Après tout, les robots sont des matheux et non des littéraires. Ils font des erreurs rigolotes !

N. B : ce texte a été corrigé via Bon patron et Scribens.

À vous de juger !

Article rédigé par
charlesvdd

Charles Van den driessche
CEO   

Je rédige des articles sur le marketing et la vente, un sujet qui me passionne, car je dispose d’un parcours professionnel dans ce domaine depuis près de quinze ans.